La culture dominante détruit la capacité de la terre à supporter la vie.

Nous vivons une phase d’écocide, phénomène également appelé la Sixième extinction de masse, ou encore Holocauste climatique.
Le pic de population mondiale devrait être atteint dans les 20 prochaines années, suivi par un déclin catastrophique de l’éspérance de vie moyenne mondiale, maintenu par une augmentation constante des insécurités sur les besoins humains de base.
Les évènements anormaux de 2015 comme les anomalies de températures, le nombre de vagues de chaleur, les intensités des feux de forêts, la vitesse inédite de fonte des neiges et glaciers, les dérêglements des shémas météorologiques, ne sont que les débuts d’une tendance attendue.

Notre connaissance et technologie nous permet d’anticiper ces situations, alors nous avons pensé qu’il était temps de s’organiser dans le but d’atténuer la difficulté du chemin vers le déclin global inévitable de la civilisation moderne, et ce de la manière la plus humaine possible.

Ce site a pour but de faciliter la compréhension de comment reconsidérer notre héritage culturel, qui nous a amené à prendre part à cette situation sans trouver les moyens de la requestionner en profondeur. Ce n’est qu’avec une compréhension claire des racines des problêmes que l’on pourra avancer et commencer à construire les outils nécessaires pour faire face à un monde où les choses cassées pourraient ne plus jamais être réparées, où les lieux quittés ne seront plus jamais revisités, où les mémoires perdues ne soient jamais retrouvées, où les espèces éteintes le sont à tout jamais.

Nous proposons plusieurs directions de travail :

– Résumer la connaissance scientifique et sociale au sujet du dérêglement climatique brutal.
– Diriger des groupes de réflexion stratégiques pour implémenter ces informations dans des développements concrets via des évènements sociaux et collaborations entre différents réseaux, à la fois urbains et ruraux.
– Définir pourquoi et comment reconsidérer notre héritage culturel en promouvant l’accès à la littérature essentielle.
– Participer à la production de divers contenus médiatiques en poursuivant ce but (vidéo, littérature, republications de livres, traductions, sous-titrages, conférences, workshops…)
– Proposer des explorations à un niveau personnel des modes de vies alternatifs et acquérir les compétences nécessaires pour développer des communautés accueillantes et résilientes.